Je suis claustro...

C'est la remarque qui revient le plus souvent. C'est pour cela que nous choisissons des grottes avec de gros volumes, pour ne pas avoir cette sensation d'oppression. Donc si vous pensez être claustro, n'ayez aucune inquietude, vous ferez une grotte adaptée.

On peut rester coincé...

Effectivement il existe des grottes avec des passages étroits dans lesquels il faut se faufiler. Mais ce n'est pas les grottes que nous proposons. En effet pour decouvrir la Spéléo, nous choissisons des grottes avec de grands espaces.

L'eau peut monter...

Quelquefois dans les médias, on entend que des Spéléologues sont restés coincé à cause de la montée des eaux. Cela peut arriver dans certaines rivières souterraines. C'est pour cela que les grottes que nous vous proposons sont completement sèches et ne craignent aucune montée des eaux. Sous terre nous sommes à l'abri, même s'il pleut beaucoup.

Les préjugés en Spéléo

Malheureusement, l'activité Spéléologie traine beaucoup de préjugés derrière elle. Voici un petit panel de quelques idées reçues, concernant cette activité hors du commun...

 

 

C'est plein de boue...

La plupart des grottes que nous proposons sont relativement "propre", et on reste toujours debout. Mais il faut avouer, que nous les Spéléos, nous sommes un peu bizarre, et quelquefois, on adore se rouler dans la boue.

Les chauves-souris

Dans les grottes, il y a des chauves-souris, et les chauves-souris, c'est bien connu, ça nous fonce dessus, et ça s'accroche dans les cheveux. Et bien non c'est faux... Effectivement, visiter une grotte ça peut être l'occasion d'approcher des chauves-souris de près, pendant qu'elles dorment. Mais jamais elle ne vous foncera dessus, car elle se deplace grâce à une technologie très perfectionnée qu'on appelle "l'echolocalisation". Donc la chauve-souris peut vous detecter comme un obstacle, et vous evitera toujours. Nous vous apprendrons à ne plus avoir peur des chauves-souris, petit mammifère adorable, qui souffre beaucoup des préjugés.

On peut manquer d'air...

Sous terre, on respire aussi bien que dehors. Tout simplement parce que la roche est très fracturée, et l'air passe à travers, et crée des courants d'air. C'est même grâce à cela que les Spéléologues decouvrent de nouveaux réseaux, en chassant le courant d'air.